Panier

Nous avons eu l’occasion de rénover des pièces phares de ce designer comme vous pourrez le constater en cliquant ici.

Le designer et entrepreneur italo-britannique Lucian Ercolani (1888-1976) fut le fondateur et le designer en chef d’Ercol,l’une des entreprises de fabrication de meuble les plus importantes de l’histoire du design britannique.

La famille Ercolani émigra de Toscane vers l’est de Londres dans les années 1890. Avec la menuiserie comme tradition familiale – le père de Lucian était charpentier à Londres, après avoir été employé comme encadreur à la galerie Uffizi de Florence – il s’inscrit au Shoreditch Technical Institute. Il y étudia le dessin technique et le design et y rencontra son ami Tod Gomme, qui fonda ensuite G-Plan. Ercolani passa ses examens professionnels du City and Guild et en 1907, il dévoila son premier meuble, une armoire musicale.

Ercolani débuta sa carrière professionnelle en 1910 comme designer pour les meubles Frederick Parker, l’entreprise qui devint ensuite Parker-Knoll. Fort de son expérience, Ercolani rechercha des investissements de la part d’entrepreneurs locaux pour fonder sa propre entreprise. En 1920, il lança avec succès Furniture Industries à High Wycombe, l’entreprise qui devint ensuite Ercol. En 1932, l’entreprise put se développer en rachetant le fabricant de chaises Walter Skulls Ltd., qui était en difficulté mais réputé. Plus tard, dans les années 1940, la marque devint Ercol.

Quelques pièces se démarquent en particulier. Par exemple, la Windsor Collection d’Ercolani, en production depuis 1947 est une icône du design britannique. Présentée à l’exposition Britain Can Make It au Victoria & Albert Museum de Londres en 1946, la collection de chaises, de tables et de meubles de rangement (avec des queues d’arronde et des poignées ovales en bois) devint un succès commercial immédiat dans le Royaume-Uni d’après-guerre. D’autres créations remarquables incluent Butterfly Chair (1958), Evergreen (1957) et Studio Couch (1956).

Après la seconde Guerre mondiale, les fils d’Ercolani, Lucian Junior (connu sous le nom de Lucian B) et Barry rejoignirent Ercol et permirent à leur père – que les employés d’Ercol appelaient « le Vieux » – de se retirer. En 1951, Ercolani participa à établir la Compagnie des Fabricants de Meubles, qui devint ensuite la City Livery Guild. Il fut déclaré OBE (Officier de l’Ordre le Plus Excellent de l’Empire Britannique) en juin 1964 pour ses services rendus au design et à la production britannique. Il publia ses mémoires, A Furniture Maker en 1975, qui racontent l’histoire d’un immigrant italien qui bâtit l’une des plus grandes entreprises de fabrication de meubles de l’histoire du Royaume-Uni. Il décéda en 1976. En 2003, Ercol relança de nombreuses de ses créations mid-century dans leur Originals Collection.

Source texte: https://www.pamono.fr